Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 18:46


Le clair malheureux, enfin, ne l’est pas complètement dans son malheur. Il a en fait un double malheur, et un double bonheur. C’est mon cas, comme celui de ma mère, mais pas de mon arrière-grand-père qui était, lui, un roux « dur ». Le clair malheureux a certes souffert des amalgames entre sa couleur et celle du « roux dur ». Mais il souffre un peu moins que ce dernier, en général. On l’a convaincu petit à petit qu’il ne faisait pas « roux laid » comme le fils d’unetelle, mais « roux doré », les adultes allant parfois jusqu’à la confusion avec le  blond vénitien. C’est un roux que les autres enfants n’appelaient pas systématiquement « poil de carotte » ou « Frameto », et que les adultes appelaient « boucles d’or ». Enfin, ce roux vire souvent au brun après l’adolescence, ce qui fait peu à peu de nous des éléments socialement acceptables. On n’en reste pourtant pas moins malheureux : c’est en effet au moment où l’on commence à ne plus en souffrir et à en être fier que la couleur nous quitte. De là cette légère nostalgie qui fait que j’ai tendance à observer les rouquins, nostalgie à laquelle s’ajoute une certaine curiosité du « comment c’était pour lui ?», et le sans-gêne qu’on peut imaginer à un noir qui observerait longuement la couleur noire d’un autre noir, avec une insistance qu’un blanc n’oserait jamais se permettre.

Le clair malheureux, enfin, ne l’est pas complètement dans son malheur. Il a en fait un double malheur, et un double bonheur. C’est mon cas, comme celui de ma mère, mais pas de mon arrière-grand-père qui était, lui, un roux « dur ». Le clair malheureux a certes souffert des amalgames entre sa couleur et celle du « roux dur ». Mais il souffre un peu moins que ce dernier, en général. On l’a convaincu petit à petit qu’il ne faisait pas « roux laid » comme le fils d’unetelle, mais « roux doré », les adultes allant parfois jusqu’à la confusion avec le  blond vénitien. C’est un roux que les autres enfants n’appelaient pas systématiquement « poil de carotte » ou « Frameto », et que les adultes appelaient « boucles d’or ». Enfin, ce roux vire souvent au brun après l’adolescence, ce qui fait peu à peu de nous des éléments socialement acceptables. On n’en reste pourtant pas moins malheureux : c’est en effet au moment où l’on commence à ne plus en souffrir et à en être fier que la couleur nous quitte. De là cette légère nostalgie qui fait que j’ai tendance à observer les rouquins, nostalgie à laquelle s’ajoute une certaine curiosité du « comment c’était pour lui ?», et le sans-gêne qu’on peut imaginer à un noir qui observerait longuement la couleur noire d’un autre noir, avec une insistance qu’un blanc n’oserait jamais se permettre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Allers-retours, roman en ligne gratuit + pdf et epub à télécharger
  • Allers-retours, roman en ligne gratuit + pdf et epub à télécharger
  • : Vous avez dit road-novel fantastique et ethnico-amoureux? Difficile de classer Allers-Retours... Le roman entier peut être téléchargé au format .pdf grâce au lien ci-dessus.
  • Contact

Autres Pdf et Epub

Contact




monsieurk@lavache.com

Téléchargement au format .pdf ou epub : Cliquez ICI

 

Nouveau! Lire le Pdf en ligne, directement et sans téléchargement : Cliquez ICI

 

avis.JPG

 

 

Aller directement à :

Accueil

 

0 (LE RETOUR)

1(WAR AN HENT)

2 (COMMENT APRES QU'ESTRE MONTES A PARIS, NOZ HEROES DESCENDIRENT ES ENFERS)

3 (LE SONGE DE PERCEVAL)

4 (LE REVEIL)

5 (DIEU, LES CURES, LA MESSE, TOUT CA...)

6 (BABEL)

7 (MYCENE)

8 (ITHAQUE)