Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 13:08

Depuis quelques temps, Jim s’intéressait de près à son homonyme Morrison. Il s’était procuré l’ensemble des albums des Doors, mais aussi des vidéos, des biographies érudites, et jusqu’à un dealer de cannabis parmi ses voisins de palier ; c’était peu avant que nous ayons l’étrange conversation sur le marron dont j’ai parlé plus haut. Comme les adolescents qui trouvent refuge dans la Littérature et copient la vie des héros dont ils lisent les aventures, Jim tombait fréquemment dans des passions exclusives qui le menaient à modifier entièrement sa manière de vivre. Les modèles de Jim étaient cependant plus complexes que ceux des adolescents : il s’agissait davantage de modèles de systèmes culturels que de héros. Ce qui l’intéressait ici, c’était davantage l’univers des Doors que le seul Morrison. Bien sûr, il s’identifiait à ce dernier parce que l’homonymie et, il faut le dire, une certaine ressemblance physique aussi, lui permettaient cette comparaison flatteuse, mais ce qui l’intéressait, plus largement, c’était la musique orientale aux influences bluegrass, la provoc' et les pattes d’eph’, la poésie psychédélique et les drive-in, le chamanisme et la traversée des Etats-Unis en grosse américaine, l’idolâtrie des fans et la mort sordide ; autant d’éléments auxquels Jim s’intéressait en soi, sans vraiment s’enfermer dans la perspective d’un « rôle » particulier à tenir, ce qui lui permettait de ressusciter d’une manière surprenante pour tous ceux qui l’entouraient l’univers auquel il s’attachait. Dans cette idée de pèlerinage, par exemple, il se mettait davantage à la place d’un fan qu’à celle de Morrison, mais cela ne changeait pas grand chose dans la mesure où c’était un truc « typique » à faire dans l’univers des Doors. Moi, ça me plaisait moyennement son idée : j’arrivais de Paris le soir même et j’aurais bien profité un peu plus de la Bretagne…

- Et pourquoi non ? répondit Léonard. Je pourrais aller faire un tour sur la tombe de ce cher Melmoth (ainsi désignait-il Oscar Wilde, dont il était un fanatique inconsidéré). Cela fait bien trois ans…

- Enwoye ! le coupa Louis, toujours partant. On vâ à PARIS ! et devenir des stars du rock !  Ouais… ce serait gros là, d’être des rock stars… on devrait faire de la gavotte de rock stars! » Il s’était tourné vers moi.

- De la gavotte de rocks stars ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Allers-retours, roman en ligne gratuit + pdf et epub à télécharger
  • Allers-retours, roman en ligne gratuit + pdf et epub à télécharger
  • : Vous avez dit road-novel fantastique et ethnico-amoureux? Difficile de classer Allers-Retours... Le roman entier peut être téléchargé au format .pdf grâce au lien ci-dessus.
  • Contact

Autres Pdf et Epub

Contact




monsieurk@lavache.com

Téléchargement au format .pdf ou epub : Cliquez ICI

 

Nouveau! Lire le Pdf en ligne, directement et sans téléchargement : Cliquez ICI

 

avis.JPG

 

 

Aller directement à :

Accueil

 

0 (LE RETOUR)

1(WAR AN HENT)

2 (COMMENT APRES QU'ESTRE MONTES A PARIS, NOZ HEROES DESCENDIRENT ES ENFERS)

3 (LE SONGE DE PERCEVAL)

4 (LE REVEIL)

5 (DIEU, LES CURES, LA MESSE, TOUT CA...)

6 (BABEL)

7 (MYCENE)

8 (ITHAQUE)